Détecteur de dioxyde de carbone

Détecteur de dioxyde de carbone
En savoir plus sur nos détecteur de dioxyde de carbone

TDCN0241
Descriptif
Détecteur CO2
Montage :  Mural ou posé librement
Autonomie :  12 heures
Plage de mesures :  400 à 5000 ppm – Précision 50 ppm
Certifications :  EN 50543–2011 AC–2014
Poids :  291 g
Dimensions :  L.99 x H.99 x P.37 mm
Dispo
En stock
Prix
141,42 € HT
Qté
Voir liste des produits associés

Comment notre capteur de CO2 mesure la teneur en CO2 d’une pièce ?


Doté d’un capteur NDIR, notre capteur CO2 mesure la concentration en CO2 de l’air d’une pièce par une technique infrarouge non dispersif. Il s’agit d’une technique fiable préconisée par le gouvernement (Décret n°2015-1926 du 30 décembre 2015 - article 8).
A partir d’un certain seuil de concentration en CO2 détecté, notre capteur se déclenche et signale cette anomalie de plusieurs façons :
Alarme sonore 75 dB
Message parlé
Alarme visuelle
Vous êtes ainsi prévenu des moments opportuns pour renouveler l’air ambiant et garder une ventilation optimale de vos espaces clos.


Pourquoi installer un capteur de CO2 dans les écoles, les bureaux ou autre ERP ?


Les capteurs CO2 ont été remis à l’ordre du jour avec la pandémie du COVID-19. Le 22 avril 2021, M. Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale, a officiellement encouragé les collectivités à installer des capteurs de CO2 « chaque fois que cela est pertinent » dans les établissements scolaires comme les écoles, les universités, les collèges, les crèches… Grâce aux recherches et à la connaissance scientifiques que les professionnels ont pu accumuler depuis le début de la pandémie, on sait maintenant comment se transmet le virus Sars-Cov 2 (COVID-19) : le COVID-19 se transmet principalement par voie aérienne. Il survit bien et longtemps dans les gouttelettes qui restent en suspension dans l'air suite à une discussion, un éternuement ou une toux par exemple. D’où l’importance de bien aérer les pièces, notamment les pièces closes afin de diminuer les risques de contamination virale. Selon le Haut Conseil de la Santé Publique, une pièce doit être aérée à partir de 800 parties par million (ppm) de CO2 dans l’air. C’est la valeur « cible » à atteindre. Pour indication, une concentration entre 1000 et 1500 ppm dans l’air est trop élevée en contexte COVID-19. Le capteur CO2 vous permet de connaître cette donnée de concentration, d’être alerté en cas de dépassement de seuil et d’appliquer les mesures adéquates (ouverture des portes/fenêtres, aération par purificateur d’air etc.).


Comment installer un détecteur de CO2 ?


Pour obtenir des mesures pertinentes, il faut placer le capteur à hauteur d’homme, loin des sources éventuelles de perturbation et des zones de renouvellement d’air (fenêtre, climatisation, portes etc.). Notre détecteur CO2 peut être portatif, posé librement donc ou alors installé contre un mur.

Commande par référence 
Qté Désignation Prix HT

FAQ

Qu’est-ce que le dioxyde de carbone ?


Le dioxyde de carbone (CO2), aussi appelé « gaz carbonique », est un gaz naturellement présent dans l’atmosphère en faible concentration. Il est indolore, incolore et indétectable par l’homme.


Quels sont les effets du dioxyde de carbone sur la santé ?


A forte concentration dans l’air, le dioxyde de carbone peut rendre difficile l'absorption d'oxygène. Si on ne peut pas le détecter, on peut néanmoins ressentir ses effets négatifs : maux de tête, céphalées, nausées, irritations, baisse de concentration, mal-être etc.


Est-ce que le détecteur CO2 est obligatoire ?


Depuis mi 2021, le ministre de l’Éducation national recommande fortement l’utilisation de détecteurs CO2 comme moyen de lutte contre le COVID-19. Ceux-ci permettent d’aérer efficacement les salles de classe, bureaux ou autres pièces closes pour éviter la suspension dans l’air d’aérosols contenant des particules virales, dont le COVID-19.
Mais, depuis 2016, la qualité de l’air des établissements d'accueil collectif d'enfants de moins de six ans, des établissements d’accueil de loisirs et des établissements d'enseignement ou de formation professionnelle du premier et du second degré est réglementée et contrôlée. Réglementée par le décret n° 2012-14 relatif à l'évaluation des moyens d'aération et à la mesure des polluants effectuées au titre de la surveillance de la qualité de l'air intérieur.